Vie d'ermite

Quand j'étais à peu près en troisième ou quatrième année, mon frère BJ et moi avons décidé de faire "OSP" - qui était notre mot de code pour "Our Special Place". Nous avons fait une clairière secrète dans les bois où nous allions près de la crique pour pêcher et une autre sur la colline où nous ferions semblant de vivre dans la nature et une troisième sous les marches du sous-sol où nous essayions de lire la Bible entière (nous n'avons jamais eu à travers la Genèse.) C'est là que je dirais que je vois en regardant en arrière les premières idées de la grâce de Dieu m'appelant à une vie d'ermite. Un ermite canonique selon le droit canonique est:

Pouvez. 603 §1. Outre les instituts de vie consacrée, l'Église reconnaît la vie érémitique ou ancrée par laquelle les fidèles chrétiens consacrent leur vie à la louange de Dieu et au salut du monde à travers un retrait plus strict du monde, le silence de la solitude, et assidu. prière et pénitence.

§2. Un ermite est reconnu par la loi comme étant dédié à Dieu dans la vie consacrée s'il professe publiquement entre les mains de l'évêque diocésain les trois conseils évangéliques, confirmés par un vœu ou un autre lien sacré, et observe un programme approprié de vie sous sa direction. .

C'est à ce jeune âge que j'ai commencé à me sentir appelé à une sorte de vie ermite - une sorte de vie avec davantage de prière et de pénitence, de silence et de solitude.

En 1999, lorsque j'ai obtenu mon diplôme de l'Université de Notre-Dame, j'ai décidé de passer un an dans le sud du Texas comme «année de discernement» dans un ermitage. La vie que j'ai vécue pendant les six mois que j'ai passés a été une vie de silence et de solitude accrus, de prière, de travail et de pénitence. Le Seigneur a vraiment commencé à m'appeler à lui à ce moment-là.

Je suis allé l'année suivante (2000-2001) pour retourner dans le monde d'une manière missionnaire, enseignant bénévole dans une école frontalière du sud du Texas alors que je me préparais à aller en Sibérie orientale pour fonder une mission catholique avec la Société de notre Dame de la Très Sainte Trinité. Pendant les deux années que j'ai vécues dans cette mission en Russie (2001-2003), une grande partie de ma vie a été consacrée à la prière et aux moments de silence et de solitude. De 2003 à 2011, j'ai passé mon temps partagé entre le service dans les missions et les périodes d'intense solitude à vivre et à prier en ermite. De 2011 à 2014, j'ai vécu en ermite diocésain officiel suivant une Règle que j'ai écrite et approuvée par mon évêque - et à laquelle j'essaie d'adhérer le plus possible (sous une forme adaptée) même après être revenu au monde avec un travail normal. J'ai fait du travail missionnaire et je suis une fille, une sœur, une tante, une nounou ... mais la vraie vocation de mon cœur est celle d'ermite et je prie pour que le Seigneur puisse trouver un moyen de pourvoir à mon retour à cette vie à plein temps. un jour.

Les podcasts suivants expliquent en détail ma vocation d'ermite et les images ci-dessous donnent simplement un extrait de ma vie en solitude avec Dieu au cours des 20 dernières années.

Cliquez ICI pour un article sur mes vœux temporaires de trois ans en tant qu'ermite diocésain.

Ci-dessous, des photos de mes 6 premiers mois en tant qu'ermite en 1999 dans le sud du Texas avec l'évêque ukrainien en visite,

Mgr Roman Danylak (1930-2012)